C'est dans cette lumière particulière de fin de journée, ou tôt le matin,

que le vol a lieu afin d'éviter les turbulences dues à l'échauffement du sol par le soleil.

IMG_4451

L'atmopshère se crée déjà dans ces instants qui précèdent le voyage.

Décharger le grand sac dans lequel est repliée l'immense enveloppe de nylon.

IMG_4457

Fixer le brûleur relié aux réservoirs de propane à la nacelle d'osier ou de rotin.

IMG_4458

On insufle alors de l'air chaud dans l'enveloppe que l'on aura déroulée avec d'infimes précautions.

IMG_4462  IMG_4470

Le tissu léger se prête à de belles ondulations.

IMG_4472

Le geste est sûr et précis. Tout au long de l'opération il faut s'assurer que la toile est intacte.

IMG_4485

L'enveloppe s'allège au fur et à mesure sous l'air rendu chaud par l'action des brûleurs.

IMG_4517 IMG_4484

Une fois gonflée, elle est gigantesque ...

IMG_4555

Une montgolfière peut peser jusqu'à une tonne tout en restant plus légère que l'air.

IMG_4536

IMG_4498

Soudain, ça y est. C'est fantastique...

Nul besoin de mots.

IMG_4523 IMG_4539

Choisir l'altitude, tenter de capter des courants contraires et écouter le silence...

IMG_4544

IMG_4540

Les voitures suiveuses partent déjà...

IMG_4535 IMG_4534

Petit à petit, les ballons viennent se poser ça et là dans le ciel azur.

IMG_4509

IMG_4512

Et moi, j'ai envie de rester très longtemps à les regarder s'éloigner à la rencontre de l'horizon...

IMG_4556